Comment Tout a Commencé

 

 

Le quartier du Vieux Pays le Fresnay est le quartier le plus ancien de Sartrouville. C'est l'histoire de notre ville qui a commencé dans notre quartier, et ce depuis l'origine de "Sartoris Villa" à l'époque de Jules César.

 

Au Moyen Âge, les Templiers possédaient un certain nombre de maisons groupées autour de l'église St Martin.

 

Les bénédictins d’Argenteuil leur succédèrent, puis ceux de Saint-Denis, dont le père prieur est le célèbre abbé Suger. Pendant plusieurs siècles, le territoire de la commune fut partagé en deux fiefs, celui du village sous l’autorité des Bénédictins de l’abbaye d’Argenteuil, et celui de La Vaudoire, sous celle des seigneurs de Maisons, de Poissy et du roi de France. Pendant la Révolution, les deux fiefs furent réunis et constituèrent le territoire actuel de Sartrouville.

 

Une église millénaire

 

L’église Saint-Martin se dresse place du Champ de Mars, sur une butte dominant la ville et la vallée de la Seine. La première pierre de l’édifice est posée en 1009 sous le règne de Louis le Pieux qui fait don d’une vingtaine de maisons au monastère d’Argenteuil.

 

L’église, inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1933, subit pendant près de 1000 ans de nombreuses modifications et restaurations dont la plus importante a été achevée en 2008.

 

La vigne, une réminiscence du passé

 

Au début du 19e siècle, la vigne occupe presque 1/3 des terres arables de la commune. En 1880, la ville dispose de sept pressoirs publics.

  

En 1994 et 1995, la vigne est replantée autour de l’église Saint-Martin, afin de redonner à ce lieu sont esprit d'antan.

 

Quelques personnalités ont vécu ou séjourné dans notre quartier, parmi lesquelles Saint-Vincent-de-Paul, Étienne et Anne Turgot, ainsi que Guy de Maupassant qui canota sur la Seine et écrivit à Sartrouville son illustre roman Une Vie.